Développement Durable des Forêts au Canada

Au Canada, il reste 90 % du territoire forestier qu'il y avait avant l'établissement des Européens. Une analyse récente a montré qu'il y a moins de 100 000 des 400 millions d'hectares de territoire forestier convertis chaque année de façon permanente à d'autres usages. Cela comprend une faible superficie de forêt boréale convertie à d'autres usages comme l'agriculture, l'extraction des produits pétroliers et gaziers et la formation de réservoirs pour l'hydroélectricité.

Cette grande étendue couverte de forêts soutient l'une des plus importantes industries au Canada. Bien que la foresterie soit la principale activité économique dans de nombreuses régions boréales, elle entre souvent en concurrence avec d'autres activités qui veulent exploiter le même territoire. Ces autres activités peuvent être les industries à grande échelle comme le développement hydroélectrique, les minières, l'extraction des produits pétroliers et gaziers et les activités de plus faible envergure telles que la chasse, le piégeage, la pêche, le tourisme et la récolte des produits forestiers non ligneux.

Aménagement intégré du territoire

En aménagement intégré du territoire, on recherche l'équilibre entre les aspects économiques, sociaux et culturels d'un territoire forestier spécifique tout en visant à maintenir la santé de la forêt. C'est un processus où toutes les parties intéressées – grandes et petites – se rassemblent pour prendre des décisions sur l'utilisation du territoire et de ses ressources et sur la manière de coordonner leurs activités sur une base durable. Maintenir l'intégrité de l'écosystème demeure toujours la principale considération.

 Conseil canadien des ministres des forêts logoCanada 150