Pratiques de Récolte de la Sylviculture au Canada

Au Canada, on doit tenir compte dans les pratiques sylvicoles des enjeux écologiques et ceux liés à la production de bois.

  • Les compagnies qui exploitent les forêts publiques au Canada sont tenues d'assurer la régénération de ces dernières dans le respect de leur diversité naturelle d'origine.
  • Les forêts diversifiées du Canada sont généralement aménagées selon un seul ou un mélange de trois systèmes sylvicoles, la coupe à blanc étant le système le plus commun. .

Un système sylvicole donné couvre toutes les activités d'aménagement liées à la croissance des forêts, de la planification initiale jusqu'à la récolte, la plantation et l'éducation du nouveau peuplement. L'aménagiste forestier considère un ensemble de facteurs écologiques, économiques et sociaux lorsqu'il choisit un système sylvicole.

Les systèmes sylvicoles les plus communément employés au Canada sont la coupe à blanc, la coupe progressive et la coupe de jardinage. La coupe à blanc et la coupe progressive sont employées en aménagement des forêts équiennes, dont l'âge des arbres est à peu près égal. Le jardinage est employé pour l'aménagement des peuplements forestiers inéquiennes, c'est-à-dire les peuplements dont les arbres sont à des stades de croissance variés. Ce système convient aux essences qui croissent bien à l'ombre.

Perturbations naturelles

Les trois grandes normes de certification reconnues qui sont employées au Canada – CSA, FSC et SFI – permettent la coupe à blanc comme méthode d'exploitation acceptable lorsqu'elle
est pratiquée adéquatement.

Les normes de certification employées au Canada sont:

Certification forestière